Ėpštejn D.B. Die Ergebnisse von 2016. Die Wirtschaftspolitik Russlands

Einladung zur nächsten Sitzung des St. Petersburger Wirtschaftsseminars, 10. Mai 2017 -

 Ėpštejn D.B. „Die Ergebnisse von 2016. Die Wirtschaftspolitik Russlands – Wege zur Sicherung eines stabilen industriellen Wachstums“

 

Sehr geehrte Kolleginnen und Kollegen! 

Die nächste Sitzung des städtischen Wirtschaftsseminars findet am Mittwoch, dem 10. Mai 2017 um 18.30 Uhr, wie immer im Plechanov-Haus 4, Krasnoarmejskaja 1, statt. 

Wir laden Sie hiermit zur Teilnahme ein!

Некоторые соображения...

Некоторые соображения...

Бискэ Г. С.

Бискэ Георгий Сергеевич

(в специальной литературе – Ю.С. Бискэ) – геолог, профессор С.-Петербургского (предпочел бы Ленинградского) университета, сотрудник института наук о Земле. Заведовал кафедрами общей и осадочной геологии. Изучает главным образом геологию Тянь-Шаня, включая китайские районы, а также Ленинградской области и Крыма. В университете читает курсы геологии России, геотектоники и др.

В раннем возрасте, вступая в пионеры, обещал «стоять… за победу коммунизма» и продолжает выполнять это обещание, обдумав более основательно смысл термина.

«Будучи еще студентами, мы поехали первый раз в Тянь-Шань с моим учителем, который взял с собой еще 8 студентов, причем двое из них были назначены начальниками отрядов, а это значит, что студент-дипломник 22 лет должен был самостоятельно заниматься организацией работ в полевых условиях. С тех пор выезжаю в эти горы почти ежегодно, уже больше 50 раз».

Г.С.Бискэ (Геологи Советского Союза: связь времен. Отечественная геология: реперные точки истории//Журнал «Альтернативы», 2012, № 4.

Черный Д. В.

ДМИТРИЙ ВЛАДИМИРОВИЧ ЧЕРНЫЙ

Литературная мастерская

  • поэт,

Натаров Н. А.

Николай Артемьевич Натаров родился 17 августа 1921 г. в селе Городище Алчевского р-на Луганского округа (ныне Луганская область на востоке Украины).

Un autre regard sur les événements en Russie d'août à septembre 2013

Un autre regard sur les événements en Russie d'août à septembre 2013

1. Acdémie des sciences  : la lutte continue

Grâce aux efforts des chercheurs, la lutte contre le projet de réforme de l'Académie des Sciences de Russie continue de retenir l'attention.

Le 24 août, plus de 1000 personnes se sont rassemblées sur la place Souvorov à Moscou pour protester contre la réforme  ; parmi eux, des chercheurs, des enseignants, d'autres membres de l'intelligentsia et des citoyens qui se sentent concernés. L'objectif de cette manifestation était d'attirer l'attention sur la question à la veille de l'ouverture de la session automnale de la Douma, au cours de laquelle doit être voté le projet de loi anti-social sur l'Académie des Sciences. Dans leurs slogans, les manifestants ont mis l'accent sur le fait que l'Etat entend transformer les biens publics que sont la science et l'éducation en un type de service qui fera l'objet de transactions.

Un autre regard

Le début de l’été est marqué en Russie par une série de protestations des représentants de la sphère sociale

Monitoring des événements majeurs

(préparé par le mouvement « Alternatives »)

 

1. La réforme de l’Académie des sciences russe portée par le Ministère de l’éducation et de la recherche soulève des protestations dans la société civile.

Fin juin 2013, le Ministère de l’éducation et de la recherche a proposé à la Douma fédérale un projet de loi intitulé « L’Académie des sciences russe… ». Le projet se présente comme une réforme radicale du système des Académies des sciences.

La réforme prévoit de fusionner l’Académie des sciences médicales et l’Académie des sciences agricoles en une « Académie des sciences publique et étatique de Russie ». Leurs organes scientifiques seront sous le contrôle d’un organisme qui sera lui-même sous le contrôle du gouvernement. Le président de l’Académie des sciences sera nommé non par le Président de la Fédération de Russie, mais par le gouvernement et un moratoire de 3 ans sur l’élection des académiciens, des membres du comité et du président de l’Académie des sciences sera mis en place. Une « Agence des organes de la recherche de l’Académie des sciences » gérera le patrimoine des organismes qui resteront dans le giron de l’Académie des sciences. Ce qui signifie que l’actuelle Académie des sciences va perdre son principal privilège, celui de gérer elle-même les fonds qui lui sont alloués par l’Etat ; elle va se transformer en simple union des chercheurs. La fusion de plusieurs académies des sciences en une « grande » académie mettra fin à l’existence de l’Académie des sciences sous la forme que lui avait donnée Pierre Ier au début du XVIIIe siècle.

n/a

Информационное письмо

ГОСУДАРСТВЕННАЯ ДУМА РОССИЙСКОЙ ФЕДЕРАЦИИ
КОМИТЕТ ПО ОБРАЗОВАНИЮ и НАУКЕ
Центр изучения проблем информационного общества
при 1 зам. председателя комитета
Фонд «Альтернативы»
Институт научной информации по общественным наукам РАН
Фонд Эберта

Syndicate content